The descent - La critique

Publié le par iftol

THE DESCENT - Film de Neil Marshall Sortie le 12 Octobre 2005
 
 
The decent aux enfers
Les films d’horreur se font rare..
C’est sur ce constat, que j’ai voulu profiter de cette sortie.
Promenons-nous dans les…grottes.
Sarah a du mal à vivre un accident qui lui a enlevé son mari et sa fille, un an après ce drame, elle s’en va rejoindre ses amies.
Ainsi se réunissent les 6 protubérantes et dynamiques jeunes femmes. Elles décident de s’expatrier en foret, à la recherche de sensations fortes…
La maitresse de maison locale, aux jolis traits asiatiques invite ses convives à explorer une grotte…qui contrairement à leurs pensées initiales demeure inexplorée.
Bien évidemment, des créatures nocturnes, dépourvues de vue (ah quoi ça leur servirait) hantent les lieux…et vont se ruer vers cette chair fraîchement siliconée (quoique…).
Recettes miracles
Le réalisateur, Neil Marshall m’avait fort agréablement surpris sur Dog Soldier, une effrayante histoire de Lycanthrope ( loups-garous pour les incultes) et avait sorti Creep que je n’ai pas eu le plaisir de matter.
Pour the descent, les recettes miracles du film d’horreur sont là ; un peu de noir…une forêt paumée, des jolies demoiselles, sans mec bodybuildé et  testostéroné autour (plutôt rare)…et grotte…une immense et profonde grotte, parfaite hantise du claustrophe.
 
Sur ce coup là, l’ambiance « claustrophobique » est rendue à merveille, les créatures sont très crédibles ( ?!?) même si elles s’apparentent énormément à des vampires.
En revanche, les rares effets spéciaux se détachent désagréablement du décor…
 A noter que les fans d’Urgence vont adorer tant le sang coule à flot, avec au menu, une fracture du tibia plus qu’ouverte, des éventrations en tous genres, des crevaisons d’yeux, des pieux frénétiques, des crânes éclatés, .
Bref, que du ragoûtant (bah ouais Cobra)
Note : 
 
 
Je compte sur vous pour me laisser vos impressions sur le commentaire et sur le film…

Publié dans Cinéma - Tv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article