Noces Funèbres de Tim burton - Cinéma

Publié le par iftol

LES NOCES FUNEBRES de Tim Burton –  Sortie le 19 Octobre 2005

Rarement onirisme et poésie n’ont été associé à un réalisateur.

Et ce réalisateur, c’est évidemment Tim Burton, un homme fou à l’image de sa coupe capillaire, mais génial sur ces films…même si j’ai trouvé Charlie et la chocolaterie un peu en dessous….

Ainsi, je partais confiant sur ce film, entièrement réalisé en stop motion, à l’image de son étrange noël de M. Jack , sorti il y’a 10 ans de cela.

Life after death

Deux familles organisent un mariage, avec espoir de rentrer dans l’aristocratie pour l’une et de renflouer les caisses familiales pour l’autre.

Victor, fils de la modeste famille doit donc épouser Victoria, une jeune femme qu’il ne connaît pas.

Lors de la cérémonie des vœux, Victor bafouille, ne trouvant pas ses mots, jusqu’à se faire virer manu militari par le curé local.

Se réfugiant dans la forêt, il répète inlassablement les vœux et glisse l’alliance dans une branche d’arbre…

 Or branche d’arbre n’est pas, et la brindille s’anime pour redonner vie à une mariée défunte. 

 Dès lors, Victor rentre dans le monde des morts…

Stop, Action ! Stop, Action ! Stop...

L’animation a été réalisée par le biais de la stop motion. Cela consiste à déplacer les marionnettes de 0.5 millimètre après chaque prise de vue…soit environ 2 minutes par semaines !!!

Le film prit un an de tournage…

Ainsi le simple clignement des yeux nécessite 26 positions différentes.

L’animation devient exemplaire et chaque scène, chaque mouvement n’est jamais là au hasard !

De plus, le casting vocal est sans reproches (sur la vo), Johnny Depp jouant parfaitement le rôle.

Il est d’ailleurs surprenant de voir à quel point le personnage de Victor lui ressemble, Tim Burton ayant commencé le tournage avec les marionnettes  plusieurs mois avant de demander à J. Depp d’y coller sa voix. 

 Le monde vivant est triste et mort…le monde des morts est vif et joyeux…Les chansons interprétées sont plutôt bien écrites et le scénario tient la route face aux contes qui ont bercés notre enfance.

 

Bref, on retrouve les thèmes propres à Burton, le tout saupoudré de contes et de magie…du tout bon Burton !

 

 Note :

La fiche allociné

 

 

Publié dans Cinéma - Tv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article