Lettre type du simplet

Publié le par iftol

Aujourd'hui, je suis tombé sur un mail, par le biais de mon adresse professionnelle.

Quelle ne fut pas ma surprise en parcourant ce mail en decouvrant tout ce que je combat, et tout ce qui me degoûte !

Je partais pour l'attaquer de front...mais après petite reflexion, je pense que je vais laisser un peu de temps pour me calmer, faire quelques recherches et répondre tranquillement à cette agression, froidement, durement !

bon courage pour la lecture et rdv ce oukind pour ma réponse à ce "monsieur".

ca va etre croustillant avec au menu des faits, des affaires justiciaires, et un peu de politique...

voilà l'immondice:

-------------------

Mes propos vont peut-être vous choquer, mais à vrai dire je m'en fiche pas mal. Je vais être clair :

La mort de deux jeunes, électrocutés alors qu'ils cherchaient à se cacher de la police,
ne m'attriste pas, mais alors pas du tout.
Ils sont, avec leurs parents, et les gouvernements lâches et serviles qui se succèdent depuis des décennies
en France, les seuls responsables de leur mort.
Qu'ils aient eu ou non la police à leurs trousses, peu importe.
S'ils avaient été en règle, ou s'ils n'étaient pas entrés dans ce lieu
interdit, ils seraient en vie. Ils ont bien cherché ce qui leur est arrivé.
Les musulmans disent "inch'allah", nous dirons plutôt "quand on joue avec
le feu, on se brûle".
Contrairement au maire PS de Chichy, Claude Dilain, je n'ai pas de pensées
amicales envers les familles endeuillées. J'ai trois enfants, je sais que
s'ils finissent grillés dans un transfo, c'est que j'aurai échoué dans mon
rôle de père. Je ne chercherai pas d'autres responsabilités, je m'en
voudrais terriblement, je me cacherai de honte...
Je n'ai pas non plus envie de rendre hommage à ces jeunes. Qu'ont-ils fait
pour mériter un hommage, une marche, ou quoi que ce soit ? Rendait-on
hommage à chaque mafiosi tombé sous les balles de la police ou exécuté par
un autre tueur ?
Quel est ce monde où nous vivons, dans quelle état de déliquescence est tombé
notre pays pour que nous inversions à ce point les valeurs, pour que nous
condamnions celui qui défend son bien et que nous rendions hommage à celui
qui pille, viole ou tue ?

Comment des hommes politiques, comment des éducateurs sociaux - que nous
payons ! -, comment des journalistes peuvent-ils trouver des excuses aux
pillards, aux casseurs, aux voyous qui ont brûlé des milliers de voitures, saccagé
des bâtiments publics, des magasins, des bus, des églises, tiré à gros calibre sur les CRS ?

Qui sont ces ordures qui soutiennent la racaille ?
De quel droit demande t-on systématiquement aux forces de l'ordre de se justifier chaque fois qu'elles
font leur boulot ?
Et pourquoi ne pas rendre maintenant EDF responsable de cet incident ?
Après tout, quelle idée absurde de produire de l'électricité, c'est dangereux...
il faut interdire le courant !

Si je n'ai aucune pensée amicale pour ces victimes et leurs voyous de
copains, je suis par contre affligé par le meurtre, à Epinay sur Seine,
d'un père de famille dont le seul tort a été de vouloir photographier un
lampadaire, pour des raisons professionnelles. Selon la police, il n'a pas
été battu, il a été massacré, devant les yeux de sa femme et de sa fille,
par des jeunes (inutile de vous traduire le terme) qui n'ont visiblement
pas accepté qu'il soit là. Les secours sont parvenus à le ranimer après 20
minutes de massages cardiaque, mais il n'a pas survécu.

Là, nous avons un vrai martyr. Là, nous devons rendre hommage. Là, les
autorités devraient exprimer leur compassion. Mais non, là, tout le monde
s'en fout. Il n'y aura pas d'émeute, pas de pseudo travailleur social pour
défendre la mémoire de cet homme, victime de la haine des banlieues.
Sa famille le pleurera, puis tout les autres oublieront. Il n'est pas certain
que les porcs qui ont fait ça soit arrêtés, et s'ils le sont, combien de
temps passeront-ils en prison ?
Quelques mois, pour parfaire leurs techniques de racailles ?

Je vais être très franc, quand je vois ça, je serai soulagé d'apprendre que
les auteurs de ce crime abject ont fini grillés dans un transfo.

J'ai imaginé cette scène, les coups, les insultes, la violence et la haine.
la victime, sa femme hurlant de l'épargner, sa gosse pleurant et criant, et
lui gémissant par terre dans une mare de sang.
J'imagine les raclures s'acharner sur lui, le sourire aux lèvres, convaincus de leur supériorité,
à coup de poings, de pieds, de tête... Et j'en pleure de rage et
d'impuissance, avec une envie de vomir... et de faire autre chose, que je
n'ai pas le droit d'écrire ici.

Pauvre gars, pauvre France, quand nos compatriotes vont-ils se réveiller,
et coller en prison toutes les ordures responsables de cette situation ?


Patrick Kron...

-----------------------------------------------

J'ai volontairement effacé une partie du nom ainsi que le mail de cette personne et ses coordonnées...merci de laisser vos commentaires...et je me ferais un plaisir de répondre à ce monsieur dès ce ouikind...

Eviter les commentaires racistes, outranciers, injurieux please...

iftol

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Dorange 25/01/2006 23:12

Ma France, mon pays ne sera jamais au mains de ces nazis.On connait ceux qui se réclamment de ces mots "martyrs,...." pour en faire d'autres...Des gens comme vous monsieur K(r)on nous les avons battus en 1945 - si cela ne vous à pas suffit nous recommencerons.comptez sur moi.