Jarhead, la fin de l'innocence

Publié le par iftol

Rambo qui lit du Camus

J’avais abondonné le film de guerre depuis Rambo… la guerre n’etant pas pour moi, la meilleure solution…et les personnages qui y etaient presentés etaient très caricaturaux, brutaux, pueriles et degoutants…

Alors pourquoi Jarhead, la fin de l’innocence ?

 

Tout simpelment parce qu’il traite de la guerre d’une façon interessante et originale… Le film s’inspire du livre autobiographique d'Anthony Swofford pendant l'operation tempête du desert institué par Bush le père !

Enrolé pour être Sniper, le film retrace l’ennui des équipes sur le terrain, en arabie Saoudite et protégeant le Koweit ( ou plutôt leurs puits de pétrole ).

Appelé Jarhead ( tête de Jarre) à cause de leur tête rasé qui fait ressortir leurs oreilles, les marines galèrent, s’ennuient…Preparés depuis des lustres, ils attendent vainement d’utiliser leurs armes… Les marines sont plus interessés par l'onanisme ( pour ceux qui ne connaisent pas ce mot, mattez dans le dico' ;-)) et par le devenir de leur petites amies aux States...

Frustations entretenue par l’armée…

Disgusting and Astonishing

 

On se trouve dégoûté de cette pression, de cette haine grandie par la projection d’apocalypse now dont le thème est repris en cœur par des marines dopés au manque d’exercice terrain…on hallucine de les voir jouer au football américain dans leur combinaison anti-nucléaire et armes bactériologiques…certains petent les plombs devant l’absence de sensation forte…les fausses joies se multiplient…tandis que dans les airs les avions defilent…

On devine que les marines auront plus de malchances de se faire toucher par un tir fratricide que par une balle irakienne. Et quand le jour vient, on devine l’excitation …

 Jarhead, le caméleon ( jeu de mot pourri...)

 

 

Sam mendes est un réalisateur de talent, et son "sentiers de la perdition" m’avaient agréablement surpris…il réitère avec Jarhead qu’il ne faut surtout pas louper

Le film est blindé d’humour, de references aux autres films de guerre, serti par des acteurs de talents ( Jamie Foxx et Jake Gyllenhaal y sont impressionnants ). Certaines images du desert sont somptueuses...

Enfin la bande son est absolument dantesque…avec en entrée et sortie de film, le magnifique Jesus Walk de Kanye West qui s'est distingué plusieurs fois contre la guerre au golfe et contre la politique de Bush fils de...

 

NOTE : 4.5/5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Cinéma - Tv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article