Da Vinci Code - la critique

Publié le par iftol

Le Da Vinci Code - Ron Howard - Sortie le 17 Mai 2006

Autant le dire tout de suite, le Da Vinci code est, pour moi, synonyme de deception.

Il etait une fois, un livre...


Le livre m’avait fortement déçu et je ne comprend toujours pas l’engouement autour de ce livre, qui a depassé les 40 millions de ventes !!!

Il est certes bien écrit ( tout du moins, correctement ), assez facile d’accés, l’interêt principal résidant dans son intrigue, dont on a tout dit, tant les reportages et films annexes a cette histoire pullulent.

Evidement l’histoire intrigue, basé sur la foi et les fondements du catholicisme.
Quoi de plus intriguant pour les croyants que de toucher aux bases de leur foi ? 
Quoi de plus interessant pour les non-croyants de donner de l’eau à leur moulin pour contrer les thèses théologiques ?

Bref, Dan Brown, l’auteur du livre, est très malin et se basant sur des faits et des elements verifiables brode une histoire totalement romancée et imaginaire…où se melent fiction et rélité, noyant les limites de ces deux elements dans une bonne dose de suspens, d’enigmes et de courses poursuites.

L’ingéniosité de Dan Brown réside dans le fait qu’il ait fait un coktail harmonieux et agréable de tous ces elements.
Toutefois, ce type de roman n’a rien d’exceptionnel et cette recette a été maintes et maintes fois usitée par de nombreux auteurs et il est clair que la saveur du coktail aurait été differente sans cette forte dose de conspiration eclesiastique.

Le film
Le bouquin etant très visuel, il est inconvable qu’aucun film n’en sorte…Même si j’ai été déçu par le bouquin, les differents elements et l’intrigue offraient une base pour un très bon film.

Servi par un réalisateur reconnu ( Ron Howard – Appolo 13) et une distribution etonnement internationale ( Audrey Tautou, Tom Hanks, Jean Reno ), on pouvait, naïvement, imaginer un grand film !

Et puis le film est sorti, presenté à la critique cannoise qui l’a acceuilli de manière glaciale, lors de l’avant-première mondiale.

J’avoue ne pas avoir tenu compte de cette critique, reputée pour etre très difficile et extrement exigente, J'allais très rapidement me fier à ma propre opinion.

Après 2h30 de film, quel est le verdict ?


Le film est un mirroir du livre, même s’il y’a quelques césures, il reprend exactement les images que l’on s’imaginait en lisant le livre. Ron Howard a parfaitement transposé la version papier sur pellicule... peut-être trop.

En effet, il nous sert le plat sans aucune sauce « howardienne ». On aurait pu s’attendre à ce qu’il nous laisse sa patte, mettre son empreinte d’originalité. Que Nenni !

C'est un film sans saveur avec des acteurs qui manquent de dimension, aussi plat que les pages qui acceuillent les écrits de Dan Brown.

Lent et poussif, les intrigues qui nous faisaient reflechir ( même si les enigmes feront rire les adeptes de Myst...) n'ont plus le goût de la surprise, les monuments qui jalonnent le parcours ne sont pas assez mis en avant à l'inverse du bouquin.

Evidemment, les differentes revelations et autres effets de surprises du script original auront un impact plus ou moins fort selon que l'on ai lu le livre ou non.

Ron Howard au bucher ??

Il y'a quand même des points positifs dans le film : (attention Spoilers inside )

"Les méchants" tel Silas et Sir Teabing incarnés respectivement par Paul Bettany et le "Gandalfien Magnetoesque" Ian McKellen ressortent du lot...avec une mention speciale pour Ian McKellen à la voix Shakesperienne et envoutante !

De nombreuses scenes de petits flashbacks ( jeunesse de Sophie Neveu/ Audrey Tautou ) et de gros Flashbacks ( Presentation des Templiers, du Christ et de Marie-madeleine) ponctuent magnifiquement le film.

Ces scenes, seules originalités du film, apportent un petit bol d'air dans ce film...et je me suis surpris à imaginer un film de Ron Howard dans ce contexte...dans le style médieval ou peplum...

On sent que la seule liberté de Ron Howard dans le film, reside dans ces seules scenes...seules revelatrices du talent du gaillard où la musique de Hans Zimmer prend tout son sens epique.

Malheuresement, elles ne correspondent qu'à 15 minutes sur 2h30 de film.

déçu j'vous dit !

Résumé

Adapter un Best-seller n'est pas chose aisée...tous les ingredients sont là, mais la sauce ne prend pas...Dans le noir total du film, seuls brillent les scenes en Flash-backs et quelques acteurs mais que Ron Howard ne se fassent pas de mauvais sang; la curiosité, l'intrigue et le besoin de savoir ce qu'est le Da Vinci code poussera les lecteurs et les non-lecteurs à aller voir le film. Une étoile supplementaire pour ceux qui n'auraient pas lu le livre...

Note

Publié dans Cinéma - Tv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article