Diam's vs Marine Le Pen - combat de basse altitude

Publié le par iftol

Le front National a très souvent attisé la haine, et les chanteurs, notemment ceux visés par la discrimination pronée par la flamme politique, ont dejà attaqué le parrain Lepen, la figure emblematique du parti...

Je me souviens entre autres d'Iam, ou bien de NTM, Fabe ou de Solaar et son J.M. le Stylo...

Toujours est-il que les "attaques" ont toujours été plus ou moins subtiles...et là, on tape clairement dans le bas de gamme avec Diam's avec sa chanson "Marine"

L'entreprise est louable et a le mérite d'exister mais elle n'est pas très futée dans la manière de le dire...les textes d'une finesse exemplaire ( j'emmerde...) frolent le niveau primaire.

Tout aurait pu en rester là...et celà aurait été une chanson comme une autre...Mais la personne visée par les textes, Marine Lepen, a répondu. Et là, ca en devient risible...Quand son père brandait l'excuse de son jardinier (black) pour prouver qu'il n'etait pas raciste, sa fille use des mêmes "armes" ridicules.

Elle exhibe donc, Hugette, la maraine de sa fille qui evidemment est martiniquaise !! 

Vous retrouverez ci-dessous une partie du texte de Diam's ( texte entier ICI )et la réponse de Marine Le Pen par l'intermediaire d'une lettre ouverte !

Enjoy !


Marine,
Tu sais ce soir ça va mal,
J'ai trop de choses sur le coeur
Donc il faudrait que l'on parle,
Marine,
Si je m'adresse à toi ce soir
C'est que t'y es pour quelque chose,
T'as tout fait pour qu'ça foire.
Marine,
Dans le pays de Marianne,
Y'a l'amour,
Y'a la guerre,
Mais aussi le mariage.
Marine,
Pourquoi tu perpétues les traditions ?
Sais tu qu'on s'ra des millions à payer l'addition.
Ma haine est immense,
En ce soir de décembre.
Quand je pense à tous ces gens que tu rassembles.
Tu sais,
Moi j'suis comme toi,
J'veux qu'on m'écoute.
Et tout comme toi,
J'aimerais que les jeunes se serrent les coudes.
Marine,
T'as un prénom si tendre,
Un vrai prénom d'ange,
Mais dis-moi c'qui te prend.
Marine,
On ne sera jamais amies
Parce que ma mère est française
Mais qu'je ne suis pas née ici.
Marine,
Regarde-nous,
On est beau.
On vient des 4 coins du monde
Mais pour toi on est trop.
Ma haine est immense quand je pense à ton père.
Il prône la guerre quand nous voulons la paix.

{Refrain:}
Donc j'emmerde...
J'emmerde...
J'emmerde qui ?
Le Front National !
Moi j'emmerde...
(J'emmerde...), j'emmerde...
(J'emmerde...), j'emmerde qui ?
Le Front National.
Moi j'emmerde...
(J'emmerde...), j'emmerde...
(J'emmerde…), j'emmerde qui ?
Le Front National.
...

Voici la lettre ouverte que "Marine" a adressee a Diam's
 
Lettre ouverte à Diam's Mademoiselle, J'ai pris connaissance de votre intervention à l'émission de Marc-Olivier Fogiel où vous avez interprété « Marine », chanson qui m'est destinée. À la lecture des paroles de cette « ballade », je ne comprends pas ce que vous me reprochez. Vous ne me connaissez pas et pourtant vous me prêtez des sentiments qui n'ont jamais été les miens. Ainsi, votre argumentation tourne-t-elle toujours autour de la couleur de peau et, après m'avoir accusé d'être trop pâle, vous m'invitez à « venir faire un tour chez vous » ou « c'est coloré, c'est jovial ». Sachez que je ne vous ai pas attendue pour défendre des immigrés. J'ai été avocate et il m'est arrivé, à plusieurs reprises, de plaider gratuitement en leur faveur quand ils me paraissaient êtres injustement traités. Je porte en outre les filles et fils de France dans mon coeur quelle que soit la couleur de leur peau, leurs origines ou leur religion. Ainsi, êtes-vous aussi bien « pâle », comparée à mon amie Huguette Fatna, martiniquaise et marraine de ma plus jeune fille, Mathilde... Votre statut de « chanteuse engagée » ne vous autorise donc pas à dire n'importe quoi dans le seul but de vous faire un surcroît de publicité sur mon dos. De même, pensez-vous sérieusement réconcilier tout un peuple en insultant une partie de son électorat et en les « emmerdant » comme vous le revendiquez à 20 reprises dans votre hymne à la haine ? Multiplier les amalgames et les anathèmes envers des millions de Français qui souffrent m'apparaît bien paradoxal pour une jeune fille qui se prétend en permanence victime de la discrimination. Pour conclure, je ne peux m'empêcher de vous proposer un véritable débat. Un débat sur l'immigration d'abord, sans préjugés, sans tabou, sans « balades». Un débat sur l'exclusion aussi, celle dont vous vous plaignez mais aussi celle dont moi et les millions d'électeurs du FN sommes victimes quotidiennement. La balle est dans votre camp et nous verrons de quel côté se situe, véritablement, l'intolérance. Bien à vous. Marine Le Pen 
 

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

couragemarine 01/08/2006 21:17

Hé bien je trouve la réponse de Marine Le Pen beaucoup plus intelligente et pragmatique que la chanson de Diams qui se base sur des mensonges et des caricatures, toujours les mêmes, concernant le FN.
Diams n'a pas répondu à l'invitation de Marine. Ce qui prouve qu'il n'y a aucun fondement à ses propos. Juste un aboiement bête et méchant.