The eye 3 - la critique

Publié le par iftol

The Eye 3 - Frères Pang - Sortie DVD le 2 Août 2006

Mais qu’est-ce qui m’a pris de regarder ce film ?
C’est donc dans un moment d’egarement, titillé, par la bonne surprise de The Eye, premier du nom, que je me suis laissé tenté. Mal m’en a pris !

Dirigé de nouveaux par les frères Pang, cet épisode ocille entre l’humour gras très caca-prout prout et la pseudo-horreur. C’est à se demander si The Eye avait été realisé par les mêmes personnes. Ce dernier proposait une bonne dose d’horreur et de frissons, bien filmé et interpreté par une beauté asiatique, ce film racontait l’histoire d’une jeune femme qui recouvrait la vue grace à une greffe d’yeux ; yeux dont on ignore au départ l’origine et qui se revèlent être ceux d’un serial killer. A partir de ce moment, on vit le cauchemar de la jeune greffé les yeux grands ouverts et le cœur battant. Un remake est d'ailleurs en cours de réalisation avec la physiquement très intelligente Jessica Alba.

Quand au second episode, The Eye 2, il presentait une femme tentant de se suicider suite à un desespoir amoureux. Mais elle se rend très vite compte qu’elle à la faculté de voir les morts.

Un peu moins bon et subtil que le premier, le film se revele plus demonstratif et reussit à nous faire passer un bon moment.

Quand à The Eye 3, il s’agit du film de trop, à croire que les frères Pang ont tout fait pour faire foirer la liscence.
Dans cet opus, on suit une bande de jeunes qui seront pris au piege dans des séances d’exorcismes. Voulant absolument voir des morts, ils feront toutes les experiences connues pour en rencontrer.

Dis comme ça, on s’attend à un film d’horreur dans la lignée des precedants opus. Mais que nenni, on se retrouve dans des moments de frissons cassés par un humour supermarché ou l’inverse.

C’est donc une succession de gags tous plus débiles les uns que les autres dont la comprehension ne semble pas toucher le commum des mortels. Toutefois, certaines sequences sont plutôt droles comme quand un libraire vend un livre de sorcellerie 500 yen à l’un des protagonistes et lui annonce qu’une malediction lui tombera dessus s’il lit la dernière page. Forcement, il tombe sur la dernière page par accident et la seule malediction qui lui soit arrivée est de tomber sur le prix réel du manuscrit acheté 500 yen au libraire alors qu’il en coutait 100.

Autre moment hilarant quand l’un des jeune apprenti-sorcier coure dans un couloir poursuivi par des fantomes, il croise un petit garçon en habit d’ecolier qui pleure d’avoir perdu son cartable lui bloque la route. Le protagoniste prenant peur lui met un violent high kick…et revient quelques secondes plus tard en lui disant « excuse-moi je croyais que tu etais un fantôme ».

Malgré ces quelques scenes, l’entreprise s’avère être une catastrophe frolant même le vulgaire quand les jeunes, remarquent que les flatulences tuent les fantomes…S’en suit un concours de pet, lancés à la main type « fireball » ou « kamehaméha » contre les fantomes…

En Résumé

Les frères Pang me surprennent, allant à l'encontre totale du 1er volet, ce film est une veritable catastrophe. C’est mal joué, mal écrit, et mal filmé…bref, un film à eviter à moins de vouloir se faire un trip entre amis ! Sauvé par quelques scenes qui arrivent à nous decrocher honteusement un sourire.

Note

Publié dans Cinéma - Tv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article