Infernal Affairs - critique d'une perle asiatique

Publié le par iftol

Infernal Affairs - Andrew Lau, Alan Mak, disponible en Dvd - Remake The departed ( Scorcese)

    

Mais comment se fait-il qu’un film aussi formidable soit passé aussi inaperçu.

Sorti dans le silence le plus complet, le premie volet de la trilogie est une perle dont seul le cinéma asiatique sait nous concocter.

Depuis peu mis sous la lumière grace à la sortie prochaine de departed  tristement rebaptisé les « infiltrés », ce remake risque de cartonner très fort grace à plusieurs noms de renom : Scorcese pour la réalisation et Di Caprio, Matt Damon, Jack Nicholson, Martin Sheen et Mark Wahlberq pour les acteurs, rien que ça ( critique à venir très prochainement).

Mais de quoi ça parle ?

Infernal Affairs c’est une histoire de chassé-croisé.

Un flic s’infiltre dans la triade japonnaise et suivant le chemin inverse, un gangsta asiatique intègre les rangs de la police.

Au bout d’une dizaine d’années, les « infiltrés » prennent du grade…Yan devient bras droit du boss de la Triade et Ming devient Inspecteur.

Quand l’un essayait d’informer son Boss, l’autre essayait de dejouer le plan…jusqu’à de que chaque clan decouvre qu’une taupe est infiltrée dans le camp.

Esthetique.

Techniquement soutenu, le film enchante par la classe et la prestance de ses acteurs.

D’autant plus que les second rôle ne sont pas là pour faire jolie et contribuent enormement au succés du film.

L’image et la photographie sont soignées et travaillées.

Le stress de la situation est palpable, et les moments de tension ne manquent pas.

Hormis une action toujours presente, on est surtout surpris par la brillance et la profondeur du scenario.

 

Loin d’être seulement un film tourné sur l’infiltration des 2 acteurs principaux, Infernal Affairs traite egalement des etats d’âmes des « infiltrés ».

En effet, en 10 ans, les mœurs evoluent. Yan infilitré dans la Triade est fatigué de commettre des larcins à tout va, subir la prison, toucher à la drogue, il est quand même Flic !! Craignant de s’y perdre, il suit même une therapie pour l’aider à faire le distinguo. Parallelement Ming, infilitré dans la police souhaite gravir encore plus les echelons et devenir policier à part entière, situation difficile quand on travaille par le parrain de la Triade.

Comme je le disais precedemment, Infernal Affairs est une trilogie, Infernal Affairs 2 faisant office de prologue et le troisième épisode, d’epilogue. Ayant egalement vu le second opus, je peux vous garantir que la qualité est toujours au rendez-vous. Plus dans la tension et dans l’action, Infernal affairs 2 narre le debut des infiltrations ainsi que l’ascension de Sam, nouveau parrain de la triade, remarquablement joué par Eric Tsang.

En Résumé

Trilogie de haut niveau, Infernal Affairs raviera tous les amateurs de polar asiatique. Intelligent et subtil, stressant et puissant, on a là une perle du cinéma asiatique qu’il est invraissemblable de rater !

Note

Publié dans Cinéma - Tv

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article