Mémoires de nos pères la critique

Publié le par iftol

Mémoires de nos pères – Clint Eastwood – Sortie le 25 Octobre 2006.

     

  

Depuis, le très (sur)estimé Million Dollar Baby et l’excellent Mystic River, Clint Easwood profite d’une embellie auprès des spectateurs et des critiques. Ainsi j’attendais avec une certaine impatience son dernier film sur la bataille d’Iwo Jima.

En fait, il ne s’agit pas que d’un seul film et c’est là où le projet est enthousiasmant, mais un dyptique ( plus joli mot que bilogie), donc une œuvre composée de 2 films. Les deux films parlent de la bataille d’Iwo Jima mais quand l’un s’interessera à cette guerre vue par les américains, l’autre montrera le point de vue japonais.

Avant de retrouver Lettre d’Iwo Jima (côté japonais) d’ici quelques mois, voici Mémoires de nos pères, vision américaine des evenements…

 

 

Le synopsis :

Au cinquième jour de la sanglante bataille d'Iwo Jima, cinq Marines et un infirmier de la Navy hissent ensemble le drapeau américain au sommet du Mont Suribachi, tout juste repris aux Japonais. L'image de ces hommes unis face à l'adversité devient légendaire en l'espace de quelques jours. Elle captive le peuple américain, las d'une guerre interminable, et lui donne des motifs d'espérer.
Pour mettre à profit cet engouement, les trois "porte-drapeaux" sont livrés à l'admiration des foules. Leur nouvelle mission : servir leur pays en vendant les précieux Bons qui financent l'effort de guerre.
Le laconique John "Doc" Bradley, le timide Amérindien Ira Hayes et le fringant Rene Gagnon se prêtent au jeu avec un dévouement exemplaire. Ils sillonnent sans relâche le pays, serrent des milliers de mains et prononcent des allocutions. Mais, en leur for intérieur, une autre bataille se livre...

Un film sur fond de guerre…

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’un film de guerre, mais plutôt d’un film sur fond de guerre, Clint Eastwood preferant s’attacher aux personnages elevés au rang d’heros au detriment des vrais heros.

L’amerique propagandaire devient alors comparable aux etats communistes, faschistes et nazis, et n’hesite pas à braver toutes les vérités pour vider les poches des américains au benefice de l’effort de guerre.

Ainsi, ces heros de substitution deviennent des poupées que l’etat utilise abondemment, jusqu’à remettre en scene la bataille et "le planter de drapeau" dans un stade bondé de futurs donneurs.

La prestation de ces fameux heros est vraiment bonne et credible, notemment celle interpretée par Adam Beach jouant un Ira Hayes, indien sortant de « sa reserve » dans tous les sens du terme, incapable de prendre sur ses epaules le poids de ce symbole et preferant noyer sa rancœur dans des boissons anisées.

 

 

La guerre en fond est admirablement filmée, Clint Eastwood recourant bien souvent au gros plans, filmant dans toute son ampleur la bataille de l’ile D’iwo Jima. Certaines scenes sont d’une violente cruauté, la photographie est formidable avec des couleurs sépias rendant une image proche du documentaire d’epoque. Enfin, le travail de reconstitution fait sur le film est tout simplement Dantesque.

Sur ce point, je vous conseille de rester et regarder le generique final fait d’images d’actualités et reprennant les vrais protagonaistes de cette histoire, ce qu’à fait admirablement la quasi-totalité de la salle dans laquelle je suis allé voir le film.

 

 

Film parfait ?

Le film affiche tout de même quelques imperfections, ainsi, les differents Flashbacks freinent le rythme du film, et ont certainement une consequence sur sa durée.

Par ailleurs, j’ai eu du mal à m’apitoyer sur le sort de ces heros qui n’en etaient pas. De plus, on pressent dejà le desequilibre de lourdeur de sujet qu’il pourra y avoir entre les deux films, les américains perdant 7000 hommes quand le japon vit la disparition de 21000 hommes.

 

En Résumé Clint Easwood nous offre un merveilleux travail de reconstitution et concentre son effort sur l'humain. Effort louable qui prendra toute son ampleur lors de la sortie de la deuxième partie du film, vision des japonais de la bataille d'Iwo Jima.
Note

 

 

Publié dans Cinéma - Tv

Commenter cet article