The sentinel - La critique

Publié le par iftol

The Sentinel - Clark Johnson - Sortie le 30 Août 2006.

Il faut dire que l'affiche est alléchante, un vieux de la veille, producteur et acteur principal ( Mickael Douglas ), un acteur rodé aux rôles d'agents secrets et qui hurle « put your gun down » toutes les dix secondes (Kieffer Sutherland ), et une bimbo latino egerie d'une marque de shampoing ( Eva Longoria).

Malgré tout, vous pouvez avoir tous les ingredients pour une faire bonne sauce, quand cette dernière ne prend pas, elle prend pas !

Le scenario, assez basique, nous imerge au coeur des services de sécurité de la Maison Blanche. Et evidement, patatra, une taupe est infiltrée dans ce service et menace de tout faire peter.

Le chef de la sécurité interpreté par M. Douglas, dont on se demande pourquoi il n'est pas encore à la retraite ( le chef de la sécu, pas Mickael Douglas) se fait pieger et est accusé d'être la taupe. N'ecoutant que son courage, il suivra ses propres pistes envers et contre tous et saura mettre de côté son fricotti-fricotta avec la première Dame des Etats-Unis.

Son ex-meilleur ami, un Kieffer Sutherland plus jack baueresque que jamais, depité par une relation amoureuse cassée par M. Douglas, et épaulé par Eva longario, jeune aprentie, qui aurait du s'appeler Claire tellement elle est transparente dans ce film, suit à la trace ce vieux gibier convaincu qu'il s'agit de cette taupe que tout le monde cherche.

Le scenario posé, le rythme et l'intensité qui resplendissaient sur les premières minutes tombent comme un soufflet en manque de Vahiné ( c'est gonflé !). Ca se traine, c'est lent, il y'a peu de rebondissements et aucune chaleur entre les acteurs. On a peine à croire à la pseudo histoire d'amour entre le chef de la sécurité et la femme du president des US tellement les acteurs semblent distants.

Du point de vue technique, il n'y'a aucune originalité, aucune touche personnelle, mais c"est filmé correctement, malgré l'overdose de plan fixe de plus de 5 secondes sur la maison Blanche à chaque fois que l'on a un film du genre.

Attention, le film n'est tout de même pas à jeter à la poubelle, pourtant on ne peut s'empecher de ce qu'aurait pu donner ce film s'il avait été plus travaillé.

En Résumé

Malgré une affiche regroupant des egeries de séries televisées et des acteurs ciné chevronés, le scenario pas très fouillé, et le rythme en dents de scie font passer ce film pour un telefilm.

Un bon 24 Heures Chrono et un bon desperate Housewives vous feront un meilleur effet.
A voir en Dvd.

Note


Publié dans Cinéma - Tv

Commenter cet article