The Shutter - La critique

Publié le par iftol

The Shutter - Banjong Pisanthanakun et Parkpoom Wongpoom - Sortie DVD le 14 Septembre 2006.


Le synopsis

Une nuit, sur une petite route de campagne, Tan et Jane renversent accidentellement une jeune femme. Ils décident de prendre la fuite et essaient d’oublier le drame. Les jours passent mais les rêves de Jane sont hantés de cauchemars tandis que Tan, photographe professionnel, remarque l'apparition de formes mystérieuses sur ses photos. Les phénomènes inquiétants se multiplient autour d'eux, Tan et Jane doivent faire la lumière sur le mystère qui les entoure...

Le cinéma asiatique a eu de nombreuses occasions de se demarquer dans le film d'horreur-epouvante, et les films qui y proviennent sont de bonnes qualité...voire de très bonne qualité.

Alors que le Japon avait son Ju-On (the grudge) et la corée ses Deux Soeurs, la thaïlande nous offre sa contribution par ce Shutter, qui a tardé a sortir chez nous et qui aurait merité une diffusion sur grand écran...sortie en 2004 en Thaïlande.

D'ailleurs le film a engrengé plusieurs prix dont celui de Mad Movies ou celui du film fantastique de Geradmer...

 

 

 

La recette est la même...

Le scenario d'un flagrant classique est toutefois très efficace...

Réalisé de manière correcte avec une belle photo et de bons acteurs, le film nous fait suivre les cauchemars eveillés d'un couple...

Même si l'on echappera au Sadako-like, la fille aux longs cheveux sales et gras, aux mouvements lents et à la peau rongés par les caprices du temps, le film garde sa specifité et parvient à son but : Nous faire flipper.

Les mouvements de caméra maitrisés, la musique discrete, le jeu des acteurs, tout est malaxé pour nous faire battre le coeur à tambour battant et c'est que le film y arrive.

Comme cette scene où le photographe, après une séance photo, se retrouve seul dans la salle...Le néon clignotte et gresille puis s'eteint...Baignés dans le noir, nous suivons le souffle haletant du photographe qui ne comprend pas se qui se passe, tandis que son appareil photo fait des siennes et lancent des flashs aux crépitements menaçants...Chaque flash nous faisant entre-aperçevoir le protagoniste avec un visage menaçant derrière lui, puis un corps, puis le fantôme tout entier !! Arghh Flippant !

Comme tout fantôme, la "sadako-like" aura une bonne raison de perturber le couple, raison et vérité qui seront devoilées au fur et à mesure que le couple avance dans ses recherches. Le film se permet même une morale : les erreurs passées finissent par vous rattrapper tel un fardeau dont on ne peut echapper.

En résumé

Un film thaïlandais de pure flippe, qui même s'il ne brille pas par son originalité, notemment scenaristique, est terriblement efficace. Il réussit à nous faire peur, et c'est tout ce qu'on lui demandait. Un incoutournable pour les fanas d'horreur asiatique, des cheveux sales et gras et aux blasés de "ring-like" !

Note

Publié dans Cinéma - Tv

Commenter cet article